Comme une fable

12 octobre 2021

Sonnet long

Comme une fable qui pisse

Dans les airs et le vent

Dans les violoncelles dan temps

Dans le courage des blés

 

L’herbe est plus verte à côté

Il paraît mais elle grille

Sous les rayons du soleil

Alors quoi l’herbe est bleue

 

Le prés sent le sapin des jours

D’hier et d’avant hier

Oui ça sent le sapin qui se mine

Aux réponses des cramés

 

Dans l’eau le poisson est encore frais

Au bout de l’hameçon

Il commence à pourrir

Et à tourner de l’oeil

 

Le prés est vert de ronces

La fable sent le derrière

Qui échine des vides

 

A terre à terre à terre

La vie nous colle aux basques

Il faut se faire une raison

 

Se verdir la tête et le cul

Se verdir la fable qui ne raconte plus

La fin de l’histoire et sa morale

 

Il n’y a plus rien à apprendre

La fable est une fontaine d’eau

Qui se remplit avant de se vider à nouveau

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Croissants de livres |
Arts littéraires de W&W |
Pintdress8 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Quasinaves