Les fleurs de lys se sont couchées

29 mai 2021

Sonnet long

20210528_134054Les fleurs de lys se sont couchées

À la vue des récifs

Rive de la voix qui passe

Et jeûne tout le jour

 

Il puise et repuise les informels

Et les couleurs de lave

Quelconque tresse de voyage

La valise est futile et inefficace

 

Tête à queue qui palace

Le pouvoir des suivis

Ceux qui tapotent sur leurs téléphones

Lingue bell de la ploie pastelleuse

 

En quittant cette sourderie

Maniaquerie des rêveries

Les prix de l’ongle ont nail

Soupirs de beauté qui s’évanouissent

 

Art de la voix qui parle

L’orateur frôle la scène

Il change de mécène

 

Couler le bleu dans la mer

C’est un ciel de commissure

Où les rides passent sans se voir

 

Devant le miroir fardé

De stables et de soprane

Les carreaux transparaissent l’élan

 

Le regard informe la pluie

Et dans le cœur sourire

Des revalorisations souvenirs

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Croissants de livres |
Arts littéraires de W&W |
Pintdress8 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Quasinaves