Filer au suivi de l’anglaise

28 mai 2021

Sonnet long

20210527_115132Filer au suivi de l’anglaise

Il passe en changeant de tasse

Le corps compulse dans un pain

Terre billet d’avion qui s’ efourche

 

Toute la totalité se decatombe

En petite pluie qui dépasse

L’attrait des civils et des sauvages

Nomade en plaie d’Égypte

 

Les sauterelles sautent

Dans les prés de béton

Et s’accrochent à la présentation

De l’aurore matinale

 

Consommation du levant

Cœur à l’ouvrage cousu

Il s’effondre dans sa bassesse

Fondant et refondant la vale

 

Decourtine et courtoisie

La brillance du plat

Epotrine les couleuvres

 

Comme elle ne sait pas quoi écrire

Elle écrit n’importe quoi

Pense t elle sitôt dans le vide

 

Mais le reflet empêche

Sa langue de fourcher

Au conditionnement de la plaque

 

Quoi qu’il en soit elle se réveille

Après 20 ans d’endormissement

C’est peu par rapport à l’aurore

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Croissants de livres |
Arts littéraires de W&W |
Pintdress8 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Quasinaves